Road to Nederlands – Test et préparation

Road to Nederlands – Test et préparation

Bonjour bonjour,

Le grand départ est dans dix jours, l’échéance se rapproche à grande vitesse et j’ai encore quelques détails à peaufiner avant de partir. Je me suis occupé ces dernières semaines en me préparant physiquement et matériellement.

Tout d’abord j’ai passé une bonne partie du mois de Mars à profiter de la saison hivernal. Eh oui, je ne vais pas voir un bout d’hiver avant la fin 2018, il fallait bien que je prenne une bonne dose de glisse avant le départ. Ça permet en plus d’entretenir les muscles des cuisses ^^ ; une petite vidéo ici

Welcome Nederlands !

Nederlands

Depuis quelques semaines déjà, tous les vaccins ont été faits, les divers abonnements résiliés et la liste de bagages terminée, il ne me restait plus qu’à tester mon vélo avec ses sacoches pour voir si mes mollets allaient tenir le rythme. J’ai donc décidé de partir de Mulhouse jusqu’aux Pays-bas avec un ami. N’ayant eu que 4 jours sur nos emplois du temps respectifs, nous avons pris le train pour certaines grosses portions du trajet et choisi l’avion pour le chemin du retour. Nous avons tout de même atteint une moyenne de 85 kilomètres par jour ce qui est très honorable. (Bravo à toi Philou !)

Voici quelles étaient nos étapes :
Jour 1 : Mulhouse – Strasbourg : 122km
Jour 2 : Strasbourg – Rastatt (DE) : 60km / Train Rastatt – Düsseldorf
Jour 3 : Düsseldorf – Venlo (NL) : 54km / Train Venlo – Utrecht
Jour 4 : Utrecht – Zandvoort : 71 km

Total à vélo en ajoutant les détours et les trajets en ville : ~ 350 km

En vert le trajet en vélo, en violet celui en train

Les Pays-Bas, c’est le paradis pour les cyclistes. Toutes les villes, autoroutes, zones industrielles sont autant pensées pour les vélos que pour les voitures, c’est très plaisant à rouler. Je vous conseille ce pays si vous voulez tester le cyclotourisme.

Arriver jusqu’à la mer du Nord avec nos propres vélos sans aucune galère et en ayant très peu préparé la route, nous donne la sensation grisante de liberté. Bien que le train nous ait beaucoup aidés, cette manière de voyager est tellement différente de l’avion ou de la voiture que l’on penserait presque que le monde entier est accessible avec quelques coup de pédales supplémentaires !

Baptême du feu pour le retour de nos bicyclettes en avion ! Hormis qu’elles n’ont pas pu avoir le même vol que nous, et que nous avons donc dû rentrer en train plutôt qu’avec nos dernières forces depuis l’aéroport ; aucune casse n’est à déclarer à leur retour 24h après. La boîte en carton pour vélo en vente dans les aéroports (23€) semble plutôt solide, bien que un peu long à plier soi-même, surtout quand l’heure du dernier check-in approche !

Un super échauffement qui promet beaucoup pour la suite, quel bonheur de vivre au jour le jour et d’aller là ou nos roues nous mènent, j’ai vraiment hâte de tenter cette expérience partout ailleurs dans le monde. Je remercie Philou d’avoir fait tout ce chemin avec moi, c’était nickel, et Raphi pour l’hébergement à Strasbourg.
En tout cas, mes jambes sont prêtes, je vais encore améliorer l’équipement de mon vélo et fêter mon départ avec ma famille et mes amis au cours de ces derniers jours en France !

En bonus, voici le lien de mon interview sur les ondes de la Radio MNE : içi

A très vite pour le récap’ des bagages.

3 réactions au sujet de « Road to Nederlands – Test et préparation »

  1. Plus que content qu’on ai fait ce tour avant ton départ ! Je vais continuer à m’entrainer pendant ton voyage et quand tu reviendra, on se claquera une édition 2018 ?! 😉 To infinity… and beyond !

  2. coucou!
    ton petit récit de voyage aux Pays Bas me rappelle l’extraordinaire sentiment de liberté des voyages à vélo (3000 kms par an en tandem…..il y a quelques années…) : pas de contrainte d’horaires, de trajets, découvertes, rencontres et imprévus garantis chaque jour !
    bon courage!
    véronique (ta tante!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *