Skyebiker

Skyebiker

Bonjour à tous !

Voici le résumé de mes deux jours sur l’Ile de Skye.

JOUR 1

Je m’autorise une grasse matinée bercé par le son de la pluie sur ma tente, j’espère que ça ne va pas durer la journée.
Une douche, une pomme et je pars pour la direction de Broadford. L’île est comme prévu magnifique, je ne peux m’empêcher de m’arrêter pour prendre des photos.

La pluie a enfin cessé pour faire place au vent, énormément de vent… A ce moment, je me demande si je ne préfère pas la pluie tellement j’ai du mal à avancer. Heureusement que les paysages sont toujours aussi splendides que ce soit du côté de la côte que du côté des montagnes.

Si ça c’est pas de la carte postale…

J’arrive vers 15h à BroadFord après quelques heures à endurer le vent. Je n’ai plus la force de continuer pour aujourd’hui car la suite de la route grimpe sur plusieurs kilomètres avant de croiser une autre petite ville.

Broadford

JOUR 2

Cette fois je me lève de bonne heure car beaucoup de bornes et de montées sont à prévoir. Je vais essayer d’atteindre Glenbrittle qui se trouve sur un des bras de l’Ile à environ 50 kilomètres de BroadFord. Très vite, je vois les loch se mêler aux montagnes abruptes de l’Ile ; le spectacle est magnifique pour les yeux et les mollets. ^^

Les ascensions sont longues mais moins raides que je ne le pensais, les descentes sont très plaisantes quand on ne pense pas au fait qu’il faudra les remonter dans l’autre sens tôt ou tard.
Je fais une pause dans un pub très sympa situé en plein milieu de l’Ile avant de m’en aller vers de très belles montagnes.

Dur dur de choisir parmi toutes ces photos, il y a tellement de belles choses.
A l’approche de Glenbrittle, un chemin entrant dans une forêt attire mon attention, je décide d’y jeter un œil. A quelques centaines de mètres de la route principale sur ce chemin forestier les photos sont encore plus belles et je n’ai aucune circulation.

Des restes de feux de camps visibles aux abords me décident à faire du camping sauvage pour cette nuit (autorisé en Écosse).
Encore quelques clichés de la côte au loin, et je pars à la recherche de bois sec pour dîner.

Glenbrittle
Pas si facile avec l’humidité, mais j’y suis arrivé
Wild camping !

8 réactions au sujet de « Skyebiker »

  1. Petit message de Lina: Vas au cinéma pour danser, jouer et rire .
    Et dis lui que je l’aime, as-t’elle ajouté !
    Pour ma part, je complèterai avec un gros waooouuuu… Les paysages sont trop beaux. Gros bizouxxxx ++
    On pense bien à toi

  2. une vie de trappeur on dirait ! oui les paysages sont magnifiques! as tu pensé à une camera? ou seulement des photos? la densite de population doit être tres faible! et comme faune qu’y a t il sur l’ile? c’est un beau reportage que tu nous fais là,merci. a bientôt et bon courage pour les montées et les descentes à venir!

    1. J’ai une GoPro j’ai déjà shooter pas mal avec , il faudra que je trouve le temps pour faire un montage et une bonne connexion pour mettre en ligne la/les vidéos, peut-être une fois que j’aurais finit l’Écosse.
      Hormis des oiseaux et des moutons je n’ai pas vu beaucoup de faune. Le directeur du camping m’avait dit que l’on pouvait voir des orques et des dauphins si on avait de la chance.
      Merci ! 🙂

  3. Hello,
    C’est sur qu’à choisir entre le vent et la pluie pour le vélo c’est comme choisir entre la peste et le choléra mais lorsqu’on voit les belles cartes postales tout est oublié.
    Le feu pour se chauffer, une boldoflorine et dodo
    Bonne route
    James

  4. Génial, un plaisir à lire et pour les yeux !
    Je dévore chacun de tes posts systématiquement.
    Bonne route Skibooss 😉

  5. Paysage hallucinant,je m’y attendait pas !
    T’as essayé de prendre ta tente en mode cerf volant pour te tracter ? Energie libre mon gars, le vent deviendrait un copain !
    bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *