Repos dans le nord puis…

Repos dans le nord puis…

Après une formidable aventure sur l’île de Skye et une nuit de camping sauvage, je devais rejoindre le Nord pour enfin voir le Mont Ben Macdui et le parc national de Cairngorms.

Avant cela, il me fallait retrouver la terre ferme. Je prends donc la route inverse de l’île de Skye en remontant les descentes de la veille.
59 durs kilomètres me permettent de joindre Kyle of Lochalsh où un bus m’embarque pour Inverness, la plus grande ville du nord de l’Écosse.

Depuis le pont me menant sur la côté Écossaise. (Skye Bridge)

Première fois que je plie mon vélo pour qu’il puisse rentrer dans le bus ; malgré le fait qu’il me faut 10 minutes à démonter tout mon paquetage (et également à le remonter) tout se passe bien durant le voyage. Le bus longe le Loch Ness et je vois que la météo me fait avoir raison sur le moyen de transport utilisé.

All my stuff
On the bus

J’arrive à Inverness le dimanche soir et je prends le lundi comme journée de repos sans remonter en selle ; après une première semaine aussi remplie je l’ai bien mérité.
Je trie mes photos, vais acheter une autre bouteille de gaz et profiter un peu de la ville et du temps glacial. Il se met à neiger en plein dans la ville !

Inverness Castle

La météo annonçant également de la neige et du froid pour tout le nord du pays, je décide de changer mes plans pour aller plus au sud. Je n’aurai pas vu Cairngorms et ses montagnes, mais ce sera pour un autre voyage.

Le lendemain, je redescends à Pitlochry en train et enfourche mon vélo vers le Loch Lomond et le parc National des Trossachs. Les vues enneigées du train me confortent d’autant plus dans mon choix.

Snow !

Je longe le Loch Tay et ses magnifiques vues :

Loch Tay
Neige sur le sommet
What a view !

Je pose ma tente pour un nouveau camping sauvage pas loin du Loch, 55 nouveaux kilomètres depuis Pitlochry à ajouter au compteur.

Wildcamping with firepit.

18 réactions au sujet de « Repos dans le nord puis… »

  1. Wahou ! magnifique les photos ! la pemière est superbe, top l’apn ! Top prise de vue.
    Coup de coeur aussi pour l’ambiance de la dernière, avec la tente, le petit feu et le bouleau plié, c’est magique !
    Ca me donne déjà envie de te rejoindre pour ne veillée feu de camp !
    D’après ce que tu m’as dit c’est changement de pays dimanche ! Oublis pas la photo 😉 hein !
    J’espère que tu as pu te remettre de tes premiers efforts en squatant les PubS de Glasgow ce week end !

    Bye bye Scotland, Hello Ireland !
    Un bisou de froeningland (pas trop quand même…)
    Enjoy RR

    1. Hello, ouais il y a vraiment des points de vue splendide!
      Finalement je passe en Irlande uniquement demain (lundi) les horaires du ferry ne match pas trop pour aujourd’hui, je voulais visiter Glasgow. Yes les camping sauvage c’est top. 🙂

  2. En fait, tu aurais pu emmener des skis pliables pour les étapes enneigées 😉
    Je rejoins mon Ours pour dire que tes photos me donnent aussi envie de te rejoindre pour profiter de ces moments hors du temps !
    Merci pour ces vues majestueuses, ça fait rêver.
    Et contrairement à Seppi, moi, je t’envoie PLEIN de bizouxxxxx (mais bon, je compte encore pour 1,5 et les filles ça aime beaucoup les bisous 😉 Hihi)

    1. De rien, ca fait paisir. Vais essayer de prendre le temps pour faire une vidéo ou jour où il fera moche.
      Bisous à toi aussi.

  3. Coucou, déjà sur le bateau pour l’Irlande? Attention après l’Ecosse encore une douzaine de pays donc ne te fatigue pas trop et garde des forces pour la suite pour pédaler et continuer à faire d’aussi belles photos.

    1. Nop ce sera pour demain finalement, j’ai visiter Glasgow et je me rapproche du ferry aujourd’hui.
      Bisous

  4. Hello,
    Encore une belle balade. Génial le vélo pliable ,il prend vraiment un minimum de place. Où l’as tu acheté ce vélo ?
    Bonne route
    James

  5. coucou!
    un bon truc pour allumer un feu sous la pluie, avec du bois humide et dans des conditions extrêmes (neige, boue etc…): toujours avoir sur soi une bougie style bougie « de ménage » (et un briquet, plus efficace que des allumettes), préparer un petit tas de petites branchettes et faire couler qques gouttes de cire sur le tas. Poser la bougie sous le tas de brindilles pour que le feu prenne et rajouter peu à peu du bois, sans se presser! Ça marche à tous les coups….
    Mais je vois que tu te débrouilles super bien dans le mode trappeur!
    Bonne journée et bonjour à l’Irlande!
    Dan et moi, on t’embrasse!

    1. Merci du conseil, pour le moment je n’ai pas eu de problème pour allumer un feu. 🙂 Peut-être que ça viendra, même si je ne l’espère pas.

  6. magnifique periple, dommage que la metéo n’était pas avec Toi; les voyages sont pleins d’imprévus n’est ce pas? merci pour ces belles photos. bonne route

    1. Yes merci, j’aurais penser pire niveau météo, pas eu un seul jour où la pluie ne s’est pas arrêter. Je croise les doigts surtout que là en Irlande c’est presque l’été !

  7. Je vois qu’on est plusieurs à envier ton aventure 😉😉 chaque fois que je regarde tes photos j’imagine bien sexsyrvtu vis tout les jours et aussi le courage qu’il te faut…le Loch Ness quoi 😎😎

    1. Merci beaucoup, pas une seule grosse étape a dépasser les 100 kilomètres donc ça va pour le moment je pense que ce sera plus dur au US. ^^

  8. Merci Fabien pour ce partage, les photos sont superbes. Tu dois savourer de pédaler dans ces décors, surtout qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de circulation.. Bonne continuation.

    1. Non, il suffit de bien choisir ces routes et d’éviter les gros axes, chose assez simple et ça permet d’apprendre comment fonctionne le pays, la ville …
      Merci pour le commentaire.

  9. Salut Fabien,

    Miracle, Jésus du tombeau a la pierre, roulé,
    Les lièvres pondent des œufs, moulés.
    Les cloches de St Pierre
    Reintègrent nos terres.
    Joyeuses Pâques au Cercle des potes retenus
    L’agneau pascal est au menu.
    Au bord du Jourdain, comme au Rhin
    C’est la souris du gigot qui réjouit les Chrétiens.
    Les trompettes de Jéricho sonnent,
    Nous, des chants on entonne.
    Le chocolat fond sur la paille
    On s’abreuve, on fait ripaille.
    Les palmes foisonnent dans la cité,
    Jésus les foule, il est ressuscité !
    De partout sur la carte,
    De Ploumanac’h à Sparte,
    De Dornac’h à l’Estaque,
    Cherche ton petit nid, vaque,
    Où sur terre que tu sois,
    Alleluia, est un cri de joie !

    Joyeuses Pâques,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *