Quelques jours touristiques pour finir

Quelques jours touristiques pour finir

Dernier article sur l’Écosse avant le récap’. Trois jours un peu plus touristiques que sportifs pour changer.

Jour 1

Je me réveille au milieu des bois avec une vue superbe.
Une barre de céréales en guise de petit-dèj, pas le temps de faire chauffer de l’eau pour un café ; j’ai une grosse journée de prévu.

La vue depuis la tente au réveil.

Une garde forestière arrive en voiture, non pas pour demander le permis de camper comme je le pensais, mais pour savoir si tout va bien et si je n’ai pas eu une nuit trop froide. Je lui dis que je compte visiter le château de Doune, elle devine que je suis un fan des Monthy Python et me souhaite une bonne journée.

Je longe le Loch Drunkie puis le Loch Venachar sous la pluie et me dirige vers Doune.

Loch Drunkie
Loch Venachar
Vers Doune

Je ne pouvais pas quitter l’Écosse sans visiter un château, il y en a de toutes les tailles et de toutes les époques, mais celui de Doune m’intéresse particulièrement car c’est là qu’a été tourné beaucoup de scènes du film Sacré Graal, mon film culte. Cerise sur l’albatros (private joke) c’est Terry Jones, un des réalisateurs, qui commente via l’audioguide l’histoire de ce petit château et les anecdotes autour du tournage.

Château de Doune
La salle à manger

Cette visite m’a donné énormément envie de revoir le film. Je me prends une bière adéquate pour fêter ça et prends la route pour Stirling.
Je passe par Dunblane et son énorme cathédrale, j’en profite pour prendre un thé dans un très mignon tearoom. Les serveuses sont tellement sympas qu’elles m’offrent deux scones (pâtisseries anglaises) et veulent une photo de moi et de mon vélo quand elles apprennent que je fais le tour du monde.

Une bière Sacré Graal !
Cathédrale de Dunblane

J’arrive dans Stirling, le monument qui surplombe la ville consacré à William Wallace m’impressionne, mais je n’ai plus les forces et le temps de monter à son sommet. Il est temps de rejoindre mon auberge pour la nuit.

Stirling et le Wallace Monument

Jour 2

Je me réveille tôt pour un gros petit-dèj. Aujourd’hui, je dois atteindre Glasgow où un utilisateur de Warmshowers m’accueille chez lui gracieusement pour la prochaine nuit.
Après un dernier tour dans la très mignonne ville de Stirling, je décide d’emprunter les différentes voies cyclables (ce qui n’est pas le plus court pour Glasgow).

Stirling

A Falkirk, je rejoins le Union Canal et sa piste cyclable que j’avais prise le premier jour de mon voyage, il y a deux semaines de ça. C’est également là où se trouve une écluse tout à fait originale, la Falkirk Wheel, qui apporte son lot d’attractions un peu trop touristiques à mon goût.

Falkirk Wheel

Je rencontre un couple de bikepackers sur le site, on échange sur nos voyages respectifs très naturellement. L’un d’eux a déjà fait le tour du monde avec son vélo et me donne quelques conseils pour l’Amérique du Sud. On se quitte rapidement car ils vont dans la direction inverse.
Je dévale au bord du canal les dizaines de kilomètres qu’il me reste jusqu’à Glasgow pour retrouver Sinclair, mon hôte pour la nuit.

L’Université de Glasgow

Sinclair est un passionné de vélo, il en a d’ailleurs deux en décoration au mur de son salon. Il planifie pour l’année prochaine un énorme tour en tandem dans l’ouest des États-Unis avec sa compagne, Suzanne. On parle de la great divide, de voyages à vélo et de l’Écosse toute la soirée. Je le remercie encore pour le délicieux repas, la nuit et le petit-déjeuner du lendemain. Ma première expérience de Warm Showers est donc parfaite.

Jour 3

Une grosse nuit et des pancakes au réveil, voilà ce qu’il faut pour se remettre des 75 kilomètres de la veille et commencer à se diriger vers l’Irlande.
Je quitte mon hôte pour aller visiter Glasgow, grande ville bien plus dense que tout ce que j’ai vu jusqu’à présent ; l’architecture y est impressionnante. Malheureusement, mon vélo et toute cette foule ne me permettent pas d’explorer la ville comme je le voudrais, être à pied c’est des fois plus pratique. Je me rends compte en fin de journée qu’il y a un parking à vélo surveillé à la gare, j’y penserai pour la prochaine grosse ville que je visite.

Glasgow
Buchanan Street

Je n’ai donc pas pu prendre beaucoup de photos, mais la ville donne envie d’y passer plus de temps pour s’y accommoder. L’après-midi, je prends le train vers l’extrême sud-ouest de l’Écosse car un ferry m’attend le lendemain matin à Cairnryan pour atteindre l’Irlande du Nord.

Dans le train pour Barrhill

Je débarque à la petite gare de Barrhill et prends la direction de la campagne profonde pour planter une dernière fois ma tente en Écosse.

7 réactions au sujet de « Quelques jours touristiques pour finir »

  1. Salut,

    On voit que tu prends du plaisir et que tu fais de belles rencontres, profites à fond 😉

    A+

  2. Hello,
    Une belle balade entre un lac magnifique et une ville à l’architecture très riche de glascow, voici qui termine ton périple en écosse en beauté.
    Bonne route vers l’Irlande
    James

  3. Pinaise merci pour tout c partages c magnifique 👍👍👍le château de Doune doit être superbe comme la cathédrale de Dunblane…oui c vrai j’ai un petit faible pour les anciens monuments et compagnie…merci et bonne route Fabien 😉😉

  4. « … Le Poète est semblable au prince des nuées
    Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
    Exilé sur le sol au milieu des huées,
    Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.  »
    Je me sens inspiree par ton albatros joke je vais devoir trouver une tournure avec « le cycliste voyageur »!

  5. Hey ! Le plaisir du voyage passe par les rencontres ! Et ça commence bien apparemment ! J’ai bien hâte de découvrir l’Irlande par tes récits, anecdotes et photos ! Un vrai boulot de reporter, bravo. En même temps je comprend, il faut aussi travailler le haut du corps ! Merci pour le coup de bigo, ça fait toujours plaisir de t’entendre ! Biz l’ami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *