Débuts sportifs en Bolivie

Débuts sportifs en Bolivie

Voilà ENFIN la suite de l’Amérique du Sud : La Bolivie.

Après la frontière

Toujours avec Marie et Alex, nous passons la frontière géographique puis après le passage d’un col descendons vers le petit village de Puerto Acosta. Nous pourrons y déjeuner pour à peine plus d’un euro directement dans la cuisine du « restaurant », c’est plutôt atypique.

La vue du Titicaca après la frontière géographique

Nous passons au poste de frontière et de douane pour les formalités d’entrée dans le pays. Les deux autres couples de Français cyclotouristes nous rejoignent, ce qui fait que nous sommes 7 à devoir remplir les papiers. Les douaniers n’ont jamais vu autant de cyclistes passer au même moment, ils nous prennent même en photos.

Nous nous séparons à nouveau car Marie, Alex et moi comptons faire un peu plus de kilomètres que les autres. Sur une route quasi déserte, nous filons rapidement sur nos montures.

Le soir venu et après quelques recherches infructueuses d’un endroit où bivouaquer, nous demandons à un vieux monsieur qui passait par là. Nous pourrons planter nos tentes à côté sur un terrain vide ; et heureusement, car le vent et l’orage ne se font pas attendre.

Le coucher du soleil depuis le bivouac

Le lendemain nous prenons la route de Achacachi, la ville principale du coin. Nous nous fournissons en pain frais et en fruits dans le village d’Escoma avant d’attaquer les quelques montées et les 80 kilomètres de la journée.

Alex et Marie affrontant la côte.

Bien fatigués nous arrivons à Achacachi et nous trouvons un hôtel (Alojamiento ici) d’une propreté très limite. Bon, à 2€ la chambre il ne faut pas demander le luxe, il n’y a d’ailleurs pas de douche.

Vers la capitale

Le lendemain nous reprenons la route, toujours vers le sud. Les chaînes de montagnes enneigées apparaissent peu à peu. Malgré ça, la route est tout de même très monotone et il y a de plus en plus de circulation.

Après une trentaine de kilomètres et au bout du lac, nos chemins se séparent. Je dois me rendre à La Paz pour trouver un bike shop et réparer un de mes rayons de la roue arrière (il faut démonter la cassette pour le remplacer et je n’ai rien pour) ainsi que ma suspension qui semble bloquée. Alex et Marie ne souhaitant pas tenter l’expérience d’entrer dans une capitale à vélo prennent la direction de l’Ouest.
On se quitte en sachant que nous allons nous retrouver bientôt pour pédaler ensemble une partie de la Bolivie.

J’arrive donc à La Paz après pas mal de kilomètres.

La Paz

La page facebook de Alex et Marie : ici

Une réaction au sujet de « Débuts sportifs en Bolivie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *